Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sécurité du collège en cas de séisme - Le sujet qui fâche !

Après plusieurs journées de blocages et de grèves au collège Félix Eboué, la communauté éducative a finalement obtenu début juin, par une source non officielle, le Rapport sismicité de 2010 établi par VERITAS que le Conseil Départemental a toujours refusé de communiquer à la Commission Hygiène et Sécurité.
Le rapport alarmant de VERITAS mettait en exergue les structures de bâtiments incapables de résister à un séisme de magnitude élevée. Le bâtiment principal qui accueille près de 1000 élèves et 70 enseignants ne pouvaient pas bénéficier d’un confortement qui s’avérait à la fois coûteux et inefficace. La seule proposition retenue était la destruction des bâtiments et leur reconstruction aux normes parasismiques. L’information diffusée auprès des médias a aussitôt obtenue une riposte du Conseil Départemental qui a continué à nier la mise en danger du personnel et des élèves en cas de séisme.
Sans doute dans un esprit d’apaisement, le Conseil Départemental, le Rectorat et la direction du collège ont organisé une réunion le 30 août 2016 où représentants du personnel du collège, du corps enseignant et des parents d’élèves ont été conviés. La société Antilles Etudes est intervenue en présentant les différents travaux de confortement réalisés sur des établissements scolaires à BASSE-TERRE, au MOULE et à STE ROSE et a très bien vendue la prestation mais n’a malheureusement aucun retour sur expérience pour dire si ces confortements ont démontré leur efficacité sur des zones sinistrées par les séismes (Japon, Chili, Haiti et plus récemment Italie). Le logo de la société Antilles Etudes apparait sur le rapport de 2010 puisqu’elle a participé à l’expertise faite par VERITAS et en 6 ans, elle n’a jamais démenti le contenu alarmant du rapport que le Conseil Départemenal détenait. Très soudainement, elle intervient dans une réunion pour dire que VERITAS n’avait fait qu’un diagnostic visuel non objectif puis déclare qu’elle vient de réaliser un diagnostic approfondi et assure que les matériaux et les structures des bâtiments sont à même de résister en cas de séisme. Or à la lecture du rapport de VERITAS, il est bien mentionné qu’un examen visuel des bâtiments est complété d’une instrumentation des structures comportant 2 niveaux ou plus ainsi que la recherche d’un éventuel effet de site à l’aide de mesures sous bruit de fond. Non content de contredire une expertise réalisée par une société de renommée mondiale comptant plus de 600 employés et 61 ans d’expérience, Antilles Etudes ne fournit aucune expertise écrite. Cerise sur le gâteau, elle propose un confortement d’un bâtiment qu’elle désignait auparavant comme solide et résistant aux séismes.
Le récent séisme survenu en Italie nous ouvre une triste perspective. L’école Romolo Capranica d’Amatrice, réhabilitée aux normes anti-sismiques en 2012 avec des travaux de confortement, est en ruine après s’être soudainement écroulée alors que des constructions voisines sont simplement fissurées et n’avaient fait l’objet d’aucune expertise et confortement. Les enquêtes ont débuté et le Procureur a déjà affirmé que tous les responsables seront mis en examen, depuis le Chef d’établissement jusqu’aux sociétés qui ont fait une expertise de complaisance ou des travaux inutiles aux frais du contribuable.
Tous les documents utiles ici : https://1drv.ms/f/s!AqafxAC2L6NOnzZ8Clq-Jf5Th3Cd 

Partager cet article

Repost 0